Description.

Jeune compositeur, live performer et producteur basé à Londres, le multi-instrumentiste
roscius a passé ces trois dernières années à se construire une belle réputation
internationale, grâce à la sortie de ses deux ep wmd#1 et wmd#2, accompagnées de
tournées impressionnantes en Russie, au Moyen-Orient, en Asie, au Royaume-Uni et en
France.
“Maître de l’improvisation”, de sampling live mêlant la voix, les percussions et les claviers, le
musicien roscius créée un “monde sonore unique en son genre, acoustique, innovant et
émouvant”. Ses nombreux voyages lui permettent de collecter des instruments traditionnels
du monde entier, sur lesquels il s’essaie en studio, ainsi qu’en live, à la manière d’un set de
tech house, de world music ou de hip-hop, tel un architecte sonore, sans pauses, et
s’efforçant à chaque fois de découvrir leurs sons inattendus. Il crée ainsi sa marque de
fabrique: la world minimal disco, une dance music acoustique, improvisée sans machines,
sans électronique, nomade et inspirée, réussissant ainsi le pari de mêler aux chants
bulgares les chaloupes sud américaines, aux rythmes africains du piano néo classique, à la
techno berlinoise des grooves hiphop, et à la house nord américaine le jazz du sud-est de
Londres.
Ses productions ont été accueillies chaudement et soutenues par Radio Nova, Xlr8r, Clash
Music, Trax, Dj Mag, Tsugi, Mixmag, Tempo, South China Morning Post, Status, Resident
Advisor, Rinse Fm, Le Mellotron, Cercle, et saluées par des artistes tels que Arandel, Chloé,
Midland, Pouvoir Magique, Suna, Mawimbi, Loya, Chaos in the CBD, Jacques, Hugo
Mendez (Sofrito), Laurent Garnier, AFFKT, Horse Meat Disco, Danny Daze, Mr G., Stacey
Pullen etc.. Elles incluent entre autre des remixes pour The 2 bears (Southern Fried
Records), Calypso Rose ft. Manu Chao (Because Music), “Glass soundtrack”, un partenariat
avec Eristoff et Trax Magazine, et le morceau “O Andarilho”, tiré d’une vidéo 360° en son
binaural, en collaboration avec bose Soundsystem et Nissan, mais aussi la sortie de
“A Clodhopper”, son dernier single, dédié à la communauté LGBT+ anglaise du même nom.
En attendant le son premier album à venir, la tournée hiver 2018/19 l’a déjà emmené à New
York pour une performance en réalité virtuelle au FOST festival ainsi qu’à Amsterdam
Dance Event. Ses shows au Musée Bourdelle à Paris, au Jazz Café à Londres, au
Kunstmuseum de Bern, étaient tous complets !

Video.