Biographie.

Les synthétiseurs analogiques sont les armes imparables du duo canadien Le Matos. Puisant sa source dans la synthwave et résolument tournée vers le futur, leur empreinte sonore est un hommage aux bandes originales fantastiques de Vangelis, John Carpenter, Tangerine Dream, Shuki Levy ou Goblin. Le Matos produit de véritables épopées électroniques dansantes et mélodiques.

Après avoir fait ses preuves lors de performances scéniques au Canada et en Europe et avec en poche quelques remixes remarqués de Cœur de Pirate, Delphic, We have band, ou encore Electric Youth, Le Matos sort un premier album en 2013, « Join us ».

Récemment, ils ont composé la bande originale de Turbo Kid, film post-apocalyptique du trio de réalisateurs RKSS sorti en 2015. La première a eue lieu en janvier au festival Sundance et depuis, les diffusions sur d’incontournables rendez-vous s’enchainent, comme au South By Southwest, Fantasia ou encore au Festival International de Cinéma Fantastique de Catalogne à Sitges, où la musique du film a remporté le prix de la meilleur bande originale.

Suite logique pour ces amoureux de cinéma qui sortent par la même occasion un nouvel album : « Chronicles Of The Wasteland », offrant une version réarrangée de la bande originale de Turbo Kid. Véritable consécration, il parait sur l’étiquette Death Waltz/ Mondo (John Carpenter, Goblin…) aux États-Unis et sur le tout nouveau label Fantômes Records au Canada.

Un premier titre extrait de l’album, « No Tomorrow », pour lequel la chanteuse Pawws a prêté sa voix, est d’ores et déjà disponible chez Death Waltz en EP et sur les plateformes numériques.

Audio.


Video.