Description.

Jimi Tenor est un ovni musical élégant et qui traverse habilement les époques. Pour beaucoup, il demeure le mutant pop d’Intervision et d’Out of Nowhere, deux albums de groove techno alambiqué qui l’avaient révélé au monde à la fin des années 90.
Signé sur le label anglais Warp Records, le Finlandais étonnait alors par son impertinence mélodique, ses arrangements mystérieux, et son cocktail musical parfois compliqué, mais transmettant toujours une soul instinctive qui l’a fait courir plusieurs lièvres à la fois.
La musique de Jimi Tenor est un voyage halluciné à travers le monde et l’esprit. Depuis la banlieue d’Helsinki, le blond au look improbable (longue tignasse, chemise psychédélique et lunettes à la Phil Spector) égrène album après album, à présent, c’est vers Berlin qu’il se tourne pour son nouveau disque. Réalisé par le maître Max Weissenfeldt (démiurge de Philophon Records et des Whitefield Brothers), Order of Nothingness est une excursion folle à travers les fantaisies exotiques de Tenor, visitant afrofunk, jazz et grooveries psyché sur le trajet. Menant l’expédition, Jimi Tenor joue claviers, flûte et saxophone : c’est aussi sa voix androgyne que l’on entend sur le tube en puissance, « Mysteria ».
Il revient cette année avec son nouvel album « order of Nothingness » sur le label allemand Philophon…

 

Tracklist.

VIDEO.